Enfant suce son pouce

Santé buccodentaire : quoi faire si mon enfant suce son pouce?

Le réflexe de succion est indispensable au nourrisson. Bien que sucer son pouce relève d’un comportement inné, ce geste doit cesser entre 2 et 3 ans. À partir de 4 ou 5 ans, cette habitude peut entraîner des problèmes buccodentaires qui nécessitent des soins d’orthodontie. Il est donc souhaitable d’aider votre enfant à la modifier. C’est pourquoi à la Clinique Dentaire St-Charles, notre équipe de dentistes soucieuse d’adapter sa pratique pour vos enfants vous propose quelques techniques pour y parvenir.


Les effets néfastes du réflexe de succion


Lorsqu’un jeune arrête tardivement de sucer son pouce ou de téter un biberon, de multiples troubles peuvent apparaître. Entre autres, cela a pour effet :
  • De faire avancer les incisives et de créer une béance entre elles;
  • De déformer le palais et d’entraver la croissance normale des mâchoires;
  • De générer des difficultés d’élocution, en particulier avec les « s »;
  • De nuire au développement psychomoteur (une main et la bouche de l’enfant sont occupées).


Quelques astuces pour y mettre fin


Supprimer cet apaisant réflexe de succion non nutritive est une opération délicate. Vous devrez faire preuve de douceur, sans critiquer ni vous moquer. Comme ce geste sert à retrouver un bien-être — cela crée de l’endorphine, l’hormone du plaisir —, brusquer votre bambin risque d’augmenter son besoin de réconfort. Voici donc 5 volets sur lesquels travailler pour parvenir à vos fins :

  1. La communication : quand votre enfant suce son pouce, demandez-lui comment il se sent afin de l’aider à exprimer ses émotions plutôt qu’à se renfermer.
  2. Le déconditionnement progressif : commencez par permettre la succion à certains moments, puis diminuez ceux-ci. Repoussez l’opération si votre enfant vit des évènements particulièrement éprouvants (rentrée scolaire, déménagement…).
  3. La substitution : jouez avec lui, occupez ses deux mains dans une activité qui lui plaît ou offrez-lui du réconfort en le berçant.
  4. L’inclusion de l’enfant : impliquez-le dans le processus et expliquez-lui l’importance de modifier ses habitudes. Donnez-lui des défis à atteindre et encouragez-le.
  5. La répulsion : si rien ne fonctionne, essayez d’enduire son pouce d’un produit non toxique, mais au goût désagréable.

Que votre enfant suce son pouce ou qu’il ait cessé tardivement de le faire, à la Clinique Dentaire St-Charles à Longueuil, nous avons les compétences pour l’aider. Nous évaluerons ses besoins et vous exposerons les avenues possibles. Contactez-nous afin de prendre rendez-vous avec un dentiste pour enfants.

0 0